Main dans la main

Depuis la fondation de l’association Libami Beyrouth avec l’aide de Libami Cholet, en 1987, les Choletais nous ont tendu la main et ont aidé durant toutes ces années beaucoup d’enfants et de jeunes dans leurs scolarités. Ils ont permis de prévenir la délinquance juvénile, la fuite scolaire et le travail précoce des mineurs.

Sans ce support moral et matériel, après la révolution, l’association Libami Beyrouth aurait fermé totalement ses portes. Merci à l’intervention directe de Libami Cholet qui nous a permis de fonctionner. Imaginez-vous toutes les familles de Libami sans recours, sans soutien, dans les rues, et des enfants sans éducation.

Après l’explosion du port de Beyrouth, les familles de Libami sont gravement atteintes sur le plan matériel, moral et physique. Nous avons dû intervenir à tous les niveaux . Surtout réparer les maisons, acheter des denrées alimentaires de l’électroménager, des tapis, couvertures, chaufferettes,… pour des centaines de familles sinistrées). Tout cela grâce aux amis et compatissants de Libami Cholet.

Au nom de chaque famille libanaise suivie par Libami, un merci du fond du cœur pour votre support et aide précieuse pour garder l’unité de la famille.

Ce qui est difficile pour nous, c’est de ne pas pouvoir répondre à tous les besoins de nos familles démunies qui souffrent de la crise économique et du chômage. Nous faisons notre possible pour venir en aide à toutes, mais les ressources qui venaient du Liban ont largement diminuées, ce qui nous accable et nous rend incapable de satisfaire nos protégés.

Avec vous, main dans la main, nous pourrons continuer notre mission « Aider les plus pauvres parmi les pauvres ».

Nohad Azzi
Présidente Libami Beyrouth