LE LIBAN SOUS PERFUSSION EN ATTENDANT LES ELECTIONS…

Quel désespoir, le Liban est en dérive… l’insécurité, la pollution, le désordre sur tous les fronts, publics et privés, et la débâcle monétaire qui continue à enfoncer le pays dans une extrême pauvreté. La plupart des libanais sont incapables de subvenir à leurs besoins quotidiens : alimentation, santé, logement, éclairage, éducation, communication, déplacement …….le pire étant la pénurie d’électricité (2h/24h) qui les oblige à s’abonner aux générateurs privés payants de plus en plus chers ( vu l’augmentation du prix du carburant en rapport avec la situation mondiale….)

Le seul recours, actuellement est le soutien inconditionnel de la diaspora libanaise et des ONG qui injectent de l’argent pour la survie de leurs familles et de la population.

Le gouvernement libanais essaie de trouver des solutions en demandant de l’aide aux pays amis et surtout à la banque mondiale. Cette dernière exige des réformes qui ont des difficultés à se mettre en place, car elles sont incompatibles avec les alliances de certains partis politiques majoritaires du parlement.

Dans ce chaos politico-social, » le petit peuple » trinque, manque de travail, manque de soutien… heureusement LIBAMI et d’autres ONG sont présentes à leur côté.

LIBAMI, avec le support majeur de LIBAMI CHOLET, vient en aide à plus de 500 familles… outre le support éducatif payé par le parrainage, c’est l’élan de générosité des donateurs qui permet d’assurer une fois par mois un colis alimentaire et une aide financière pour couvrir leurs besoins sanitaires essentiels , sans oublier la part de soutien moral pour tenir…

L’issue espérée pour sortir de cette crise sans précèdent est l’élection prévue pour le mois de MAI prochain, un espoir de changement pour des élus moins corrompus …